La Côte d’Azur est un endroit aux paysages contrastés et très connus à travers le monde. Il s’agit d’une terre unique, grâce notamment à la beauté de ses plages, du luxe de ses palaces et du rayonnement de ses festivals. Irrésistible et enivrante, cette côte attire des visiteurs du monde entier. Toutefois, cette belle région endroit a une histoire et beaucoup de particularités que vous seriez peut-être intéressé de connaître. Voici la présentation de la Côte d’Azur.

Origine du nom

Le nom « Côte d’Azur » a vu le jour grâce à l’écrivain Stéphen Liégeard, notamment grâce à son roman La Côte d’Azur qu’il a publié en 1887. Il est originaire de Dijon et au départ, il était avocat. Il devient ensuite sous-préfet puis député sous le deuxième Empire. Il s’est beaucoup consacré à la littérature dans sa villa qui se trouvait à Cannes, l’endroit où il a l’habitude de passer l’hiver.

Ayant une vue imprenable sur la Méditerranée, il développe l’idée de la création du nom de « Côte d’Azur » en s’inspirant du nom de son département d’origine la Côte-d’Or. D’Azur vient d’un terme d’héraldique qui a pour signification « la couleur bleue ».

Délimitation

Étant déjà une dénomination non administrative, mais originairement littéraire, la Côte d’Azur ne dispose pas non plus une délimitation exacte et indiscutable. Le nom « Côte d'Azur » a été utilisé pour la première par Stéphen Liégeard en 1887. Ce dernier délimite la côte d’Hyères et Gênes sans oublier d’inclure Marseille et Toulon. Les villes et les lieux cités dans son ouvrage en ce qui concerne la délimitation sont nombreux. Il s’agit notamment de :

  • Saint-Raphaël, Fréjus,
  • Hyères et le pays des Maures : Marseille, Toulon
  • Cannes, L’île de Lérins,
  • L’Estérel, Grasse, Antibes
  • Nice, La Corniche,
  • La Principauté de Monaco
  • Menton et ses courses de montagne.

Toutefois, aujourd’hui les limites de cette Côte ne sont pas du tout claires au niveau du côté occidental. Certaines sources la limite à l’ouest par la commune de Cassis, puis à l’est par Menton à la frontière italienne. D’autres sources comme les guides touristiques la limite à Bandol, au niveau de la frontière de la péninsule de Sicié. Eux, ils bornent la Côte d’Azur au littoral des départements des Alpes-Maritimes et du Var.

C’est ainsi que d’autres ouvrages, des sites internet et d’autres sources la délimite avec des bordures très différentes. Toutes ces tentatives de délimitation de la Côte d’Azur tendent à assombrir le travail et le voyage effectués par Stéphen Liégeard. Même aux yeux des Français, toutes ces tentatives de délimitations rendent flou ce qu’ils peuvent retenir de cet espace. La plupart ont toujours du mal à se retrouver, surtout ceux qui ne détiennent pas le livre de cet écrivain. Un sondage a été réalisé en 2009 et presque la moitié des personnes interrogées croient que la dénomination « Côte d’Azur » signifie le département du Var. Donc jusqu’à aujourd’hui, c’est toujours difficile d’avoir une idée claire des différentes limites de la Côte d’Azur.

L’histoire de la Côte d’Azur

En ce qui concerne la petite histoire de cet endroit, la partie littorale de cette côte fut un site d’une des premières stations balnéaires modernes. Au départ, le site a commencé comme étant une station thermale d’hiver de la classe supérieure britannique au XVIIIe siècle. L’arrivée du chemin de fer au milieu du XIXe siècle a changé les choses. Le site est devenu l’endroit favori des aristocrates du Nord de l’Europe, des Russes, des Britanniques et bien d’autres comme la reine Victoria et le roi Edouard VII, quand il fut prince de Galles.

Au milieu du XXe siècle, le site a vu ses fréquentations augmentées, notamment des artistes et des écrivains qui viennent se ressourcer. Il s’agit surtout de Pablo Picasso, d’Henri Matisse, d’Antoine de Saint-Exupéry, d’Édith Wharton, Somerset Maugham puis Aldous Huxley. Par ailleurs, la Côte d’Azur a été aussi l’un des endroits de vacances ou de séjours de prédilection pour de nombreuses générations de riches Européens et Américains.

À la suite de la Deuxième Guerre mondiale, la Côte d’Azur est devenue l’une des destinations privilégiées des touristes. Ceci notamment à cause du cinéma dont entre autres « Et Dieu…créa la femme » en 1956, « Pierrot le fou » en 1965 ou encore le « Gendarme de Saint-Tropez » au début de 1964. À cela s’ajoute la vague « Yéyé » avec la mode du bronzage. De nombreuses personnes viennent en profiter dont plusieurs célébrités comme Elton John, Bono, Johnny Hallyday, Sheila, Brigitte Bardot et bien d’autres. Ces derniers sont les plus priorisés et nombre d’entre eux possèdent une maison dans la région.

La côte va rapidement changer de visage avec les nouveaux et grands immeubles de logements saisonniers qui se trouvent non loin de la plage. Officiellement, la Côte d’Azur abrite un foyer de plus de 163 nationalités et plus de 83 962 résidents étrangers. Il faut préciser qu’il s’agit du statut de 1999. Aujourd’hui, les estimations vont bien au-delà de ça.

Tourisme et les activités

Côté touristique, la Côte d’Azur attire assez de touristes à travers le monde. Sa partie orientale a été vraiment changée par le Bétonnage du littoral qui œuvre pour le développement touristique des étrangers nord-européens et des Français. La partie du Var est protégée de l’urbanisation sauf l’agglomération de Fréjus-Saint-Raphaël et l’agglomération toulonnaise. Cette dernière a été marquée par le déploiement urbain sur sa partie Ouest et dans les zones industrielles et commerciales. Malgré tout, l'urbanisation gagne peu à peu la côte.

En ce qui concerne les données économiques, l’idéal serait de prendre en compte les communes du Var et le littoral maralpin, lesquelles correspondent à la délimitation de l’écrivain Stéphen Liégeard. Inutile de prendre en compte d’autres données, car elles sont nombreuses et moins précises que celles de l'écrivain. Selon New-York Times, la plage de l’Almanarre dans la commune d’Hyères figure parmi les plus réputées dans le monde. Même chose pour la baie de la Ciotat qui fait partie depuis 2019, du Club des plus belles baies du monde.

Concernant les activités, la Côte d’Azur regorge aujourd’hui plusieurs activités de loisirs touristiques, commerciales, sportives et culturelles à caractères internationaux. Chacune d’elles participe grandement à l'ambiance et à la renommée de cette belle Côte. En 1955, l’aéroport de Nice devient Nice-Côte d’Azur, tandis que l’université de Nice devient quant à elle, l’université Côte d’Azur en 2019. Nice demeure la capitale de cette côte.